Si vous ne réussissez pas à lire les vidéos, téléchargez le plugin Flash

La chute des corps ou le pressentiment du suicide.

Par Christophe Parre

1986, 8’, 16 mm, couleur, sonore.

Monteuse : Catherine Binet.

Directeur de la photo : Maurice Giraud.

Mixage : Antoine Gebben.

Comédiens : Paula de Oliveira, Catherine Goupil, Isabelle Dutil, Jean-Luc Seigle.

de la beauté ; tombe//

de la conduite entre/

mots râles es-éthiques ; hors/ Les gens.

l’évidence danse danse, mais.

le sens(...) entre les objets liens (...)

plein de ce corps, le notre là -seul en travail d’imprégner.

dis poser(...) les intervalles.

en 1986 cela :

l’objet pour objet / est un principe de réalité

l’intervalle pour objet / est un principe de plaisir

le lien pour objet / est un principe de langage

Un vieil homme aux dents, ajoute pornographe que le lien est l’intervalle posé en objet. Une femme / cheville / à ses côtés, signe de la tête que tout ce qui est de la faute / est transverse d’un principe à l’autre ;

Lors devient // Elle, belle // effet bord effondré d’instant lui autour même par le geste : il n’existe pas.

Dès suite j’attendrai texto : L’errance et l’incapacité osseuse.

là (...) là (...) point () étoile morte par manque légère.

Mise à jour: mardi 25 janvier 2005