Si vous ne réussissez pas à lire les vidéos, téléchargez le plugin Flash

Essai d’incohérence

Par Philippe Stepczak

1994, 10’, Super 8, couleur, sonore

A partir d’un film de famille trouvé, la bande son transforme le sens de ce que l’on voit à l’écran.

La mise en scène délibérée de la confusion, comme refus d’une pseudo-cohérence narrative ou discursive ( celle du film formel), à la fois inexacte et réductrice qui conduit à une réflexion sur l’incohérence du réel. ( extrait du texte De chaque jour, répété et unique écrit par Maeva Aubert pour la conférence de Périgueux Les films sans qualités, en 1995)

Pour voir ce film, contactez-nous !

Mise à jour: jeudi 27 janvier 2005