Si vous ne réussissez pas à lire les vidéos, téléchargez le plugin Flash

Tigritude, un projet de Claude Bossion et Agnès O’Martins : le 5 avril 2013 / Archives en Chantier

Présentation aux journées professionnelles "Archives en Chantier" Tigritude un projet de Claude Bossion et Agnès O'Martins

Ciclic et le cinéma Apollo – Maison de l’image à Châteauroux vous convient, vendredi 5 avril, à une table ronde professionnelle conçue pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores.


Archives en Chantier est organisée à l’occasion du festival "Retours vers le futur", du 3 au 9 avril 2013 au cinéma Apollo à Chateauroux

Tigritude est un projet imaginé par Claude Bossion et Agnès O’Martins. Développé à la fois sous forme de documentaire et d’installation multimédia générative, Tigritude interroge la conservation, la transformation et la transmission de la mémoire en postcolonie.

Le titre Tigritude est tiré de la réponse que fit Wole Solinka à Léopold Sédar Senghor en opposition au concept de négritude. En 1962, l’heure n’est plus à la seule revendication de l’identité, mais le temps de son affirmation par l’action est venu : « Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il bondit sur sa proie et la dévore »

Dans l’installation, l’expérience d’exhumation et de réanimation des archives est basée sur une programmation reprenant les principes de divination Fa, issus de la mythologie Vaudoun. L’oracle délivre un message sur le passé, le présent ou le futur.

Dans le documentaire, les fantômes de l’histoire, voix des ancêtres et des premiers conquérants, répondent au vivant.

La diffusion de l’archive, à force de nous éclairer, pose question. L’observer, c’est déjà s’approprier l’expression de l’autre, en faire une citation, une copie, une contrefaçon. Partager ces images nous renvoie au masque, au simulacre, que se joue chaque peuple pour s’ intégrer à un autre.

Ni conclusions, ni trésors, la démarche n’a pour but qu’elle même et les circulations qu’elle provoque : exhumer les images, les déplacer, les regarder, faire sortir de terre un discours enfoui, mettre en doute nos certitudes occidentales. Le tigre, chasseur cruel et solitaire, pénètre les profondeurs poussiéreuses de la jungle des relations entre l’Afrique et l’occident. La pensée bondit, sur le dos de l’animal, à califourchon sur les rayures de sa conscience éclatante et de son inconscient ténébreux.

Tigritude produit par Circuit-Court, et co-produit par Cinémémoire et Grains de Lumière, a bénéficié du soutien du Conseil d’Aide à la Création de la Région Provence Alpes Côte d’Azur. L’installation est en cours de production, et sera présentée à la galerie La Traverse à Marseille en novembre 2013, à l’occasion des 26es Instants Vidéo Poétiques, qui célébreront à ce moment les 50 ans des arts vidéos. Le documentaire est en cours d’écriture, et sera diffusé quand les tigres auront des dents...

Le 05/04/2013 de 10:00 à 17:45

Cinéma Apollo
4 Rue Albert 1er
Châteauroux (36)

 

Mise à jour: mardi 26 mars 2013